CORONAVIRUS Covid-19 (11/05)

Tous à la mer (11/05)

https://www.sudouest.fr/2020/05/11/littoral-basque-les-promenades-de-bord-de-mer-ouvertes-des-le-mardi-12-mai-7475859-4037.php

Jour 1 de la vie d’après (11/05)

Voilà ! Nous y sommes. Ce n’est pas le Jour 56 du confinement mais le Jour 1 de la vie d’après. D’une vie d’après, tant le retour aux bonnes choses de la vie d’avant se fera par étapes. Dans cette première page de la vie d’après, nous allons enfin retrouver nos coiffeurs, refaire de l’exercice grandeur nature, retrouver nos proches, reprendre l’air des montagnes et, probablement, de l’océan. Déjà un privilège sur cette planète, sachons nous en réjouir.

Cette rubrique quasi quotidienne de 55 jours s’achève ici. Nous, randonneurs d’Euskal Rando, pouvons désormais nous retrouver en vrai, par petits groupes, retrouver nos parties de rigolade, nos humours parfois lourds mais si nécessaires, nos discussions très sérieuses sur l’état du monde et sur la dernière recette d’axoa. Et reprendre doucement la montagne et tous ses plaisirs.

Bonnes randonnées à tous, prenez soin de vous et des autres, l’histoire Covid n’est pas terminée. Suerte para todos.

 

 

 

Veille de débarquement. Opération Euskal Overlord (10/05)

Demain, c’est le Jour-J, le D-Day. Contrairement à la 2nde Guerre Mondiale, le débarquement (11 mai) arrive après l’armistice (8 mai). Comprend qui peut. Profitons donc de ce dernier jour de confinement, surtout que le temps a décidé de se mettre de la partie. La météo n’est pas annoncée merveilleuse pour la semaine qui vient, probablement pour freiner nos ardeurs de repartir sur un dénivelé de 1000m dès 8h demain matin. Donc, aujourd’hui, ce sera journée crêpes, gaufres, Nutella après le cassoulet. Bonne journée ultime de confinés à tous.

Et demain, ne vous précipitez pas à la mode des gaulois, gardez vos distances, protégez-vous, protégez les autres. Comme disent les catalans : ARA MÉS QUE MAI, TU TENS LA CLAU (Aujourd’hui plus que jamais, c’est toi qui as la clé)

Après le 11 mai : recommandations du Bureau d’Euskal Rando (08/05)

A la suite de l’annonce des mesures de levée partielle du confinement à compter du 11 mai annoncées le 7 mai par le Premier Ministre, et sur la base des recommandations exprimées par la Fédération Française de Randonnées, le Bureau d’Euskal Rando s’est réuni le 8 mai en vidéoconférence et a défini les recommandations suivantes :

On l’attendait avance impatience, voici que se profile le 11 mai. Lundi prochain. Délivrance ? Pas vraiment.

En premier lieu, il faut garder présent à l’esprit que la date du 11 mai n’est rien d’autre qu’une étape dans le très long processus d’éradication de la pandémie mondiale de Covid-19.

Grace au confinement, la propagation du virus a été plutôt bien contrôlée, en particulier dans notre région. Mais ça ne signifie pas qu’il est vaincu, au contraire, puisque, du fait du confinement, une faible part de la population a été infectée et qu’en l’absence de vaccin, plus de 80% de la population n’est pas immunisée. Rien ne serait pire qu’un comportement imprudent à partir du 11 mai, qui relancerait sa circulation et regarnirait les hôpitaux.

Rappelons que les risques encourus à la suite d’une infection par le SARS-Cov2 (c’est le nom du coronavirus responsable de la pandémie Covid-19) sont, par ordre de gravité décroissant : la mort, le passage en réanimation (qui est une épreuve extrêmement pénible au point qu’elle n’est pas proposée aux plus âgés ou aux plus fragiles), l’hospitalisation avec assistance respiratoire, l’hospitalisation sans assistance, un état plus douloureux que l’état grippal pendant plusieurs semaines. Sans compter les suites.

Rappelons également que chacun peut être porteur du virus, y compris de façon asymptomatique, et peut involontairement et inconsciemment contaminer son entourage : famille, voisins, amis, collègues, et leur faire encourir à leur tour les risques listés ci-dessus.

L’extrême prudence par rapport à ce virus est donc toujours de mise et, à ce titre, il serait plus judicieux de parler d’assouplissement des règles de confinement que de déconfinement. Pour nous, randonneurs d’Euskal Rando, retraités pour la plupart donc non contraints par une activité professionnelle, et dont la moyenne d’âge est précisément dans la tranche la plus ciblée par le virus, il est préférable de continuer à se comporter comme en période de confinement, tout en goûtant avec délectation les quelques ouvertures que nous offre le plan présenté le 7 mai par les autorités.

Après cette longue, pénible mais nécessaire introduction, parlons rando.

La randonnée en montagne est donc de nouveau autorisée à partir du 11 mai. Tout le 64 nous est ouvert, mais pas l’Espagne au moins jusqu’au 15 juin. Ni le 65. On peut aller à l’Ossau mais pas au Pic du Midi ni à l’Alkuruntz.

La randonnée est autorisée en tant que “pratique sportive individuelle en milieu extérieur” sous conditions :

  • covoiturage à éviter sauf pour personnes vivant sous le même toit
  • rassemblement de moins de 10 personnes
  • distances entre randonneurs à respecter : 2m pour une marche à 4 km/h, 5m pour une marche rapide
  • distances à respecter pour les piques-niques, les discussions, …
  • masques à porter dès qu’il y a promiscuité
  • gel hydro alcoolique à utiliser largement

Tout le contraire du fonctionnement d’Euskal Rando qui privilégie la convivialité, le partage et la non-limitation des groupes. Force est de noter que ce mode de fonctionnement que nous aimons est de nature à favoriser la circulation du virus, et donc à proscrire. Notre club est un club de loisirs, nous sommes très majoritairement retraités, nous n’avons aucune urgence, la France n’attend pas après nous pour se remettre à fonctionner.

Ce qui ne doit pas nous empêcher de repartir sur les sentiers à titre individuel, ou en tout petits groupes, en respectant strictement les règles sanitaires parce que, une fois encore, il y va de notre vie et, peut-être, de la vie de ceux qui nous sont chers.

Pour les premiers pas après une si longue abstinence, restons raisonnables :

  • privilégions les randonnées à proximité
  • soyons modestes dans le niveau des randonnées
    • randonnées courtes, sur la demi-journée
    • faible dénivelé 

L’essentiel est de retrouver ce plaisir de liberté, de sentir de nouveau le souffle du vent sur une crête, de deviner le tracé de la côte atlantique de Capbreton à Getaria, de découvrir les fleurs du printemps, d’entendre le bruit de nos semelles sur les chemins, et de retrouver, même à distance, le plaisir de la causette sans Skype avec deux ou trois amis.

Bonnes promenades, et restez prudents, prenez soin de vous et des autres.

Levée partielle du confinement : règles et recommandations de la FFRP (07/05)

La FFRandonnée propose des règles et des recommandations de reprise raisonnable et responsable à partir du 11 mai prochain de l’activité.

D’une manière générale, les activités pourront se faire :

  • Dans le respect d’une distanciation physique spécifique entre les pratiquants qui dépendra de la vitesse de marche et de randonnée et du risque de contamination par postillons et gouttelettes de transpiration. Ainsi des marcheurs évoluant à la vitesse classique de 4km/h veilleront à garder un espacement d’au moins 2 mètres, alors que des marcheurs à 6km/h s’espaceront d’au moins 5 mètres…
  • Dans les espaces ouverts autorisés et en fonction de la situation sanitaire de chaque territoire (zone rouge ou verte)
  • Sans limitation de durée de pratique
  • Sans attestation
  • Dans une limite de distance du domicile inférieure à 100 km ;
  • En limitant les rassemblements à 10 personnes maximum ;
  • En extérieur ;
  • Et sans bénéficier de vestiaires.

Tableau qui expose les règles et recommandations édictées par la FFRandonnée pour le reprise des activités fédérales :

https://www.ffrandonnee.fr/data/CMS/files/randonnee/Plan-reprise-activites-federale-11-mai-2020-V2.pdf

Le Bureau d’Euskal Rando se réunira demain, 8 mai, pour convenir des recommandations à émettre vis à vis de ses adhérents pour une reprise des randonnées à titre individuel à partir du 11 mai. Une information sera donnée en suivant.

La ville de Bayonne pédale (07/05)

Afin d’accompagner le déconfinement, la Ville de Bayonne va déployer 6 km de pistes cyclables provisoires sur les grands axes pour faciliter l’usage du vélo comme mode de déplacement alternatif et permettre la distanciation sociale.

Aux masques, citoyens ! (06/05)

La ville de Bayonne a débuté le portage de masques à domicile (un par habitant) : Bayonne_Distribution_de_masques

La ville d’Anglet procèdera à la distribution d’un masque par personne dimanche 10 mai dans les bureaux de vote : Anglet_Distribution de masques

La ville de Mouguerre distribuera au minimum 3 masques par personne à partir du 11 mai : Mouguerre_Distribution_de_masques

La ville du Boucau procèdera à la distribution d’un masque par personne à partir du 11 mai, puis d’un second plus tard : Boucau_Distribution_de_masques

La FFRP travaille à l’après 11 mai (04/05)

La FFRP travaille aux conditions de reprise de la randonnée après le 11 mai. Comme on peut le lire dans son communiqué FFRP_Après_confinement, il ne s’agit pas de déconfinement mais d’allègement du confinement.

Début de déconfinement (04/05)

Le déconfinement a commencé pour certains : les premières brebis ont retrouvé leurs estives à Iraty. Ça sent bon les vacances : Brebiraty

Vigilance orange Orages sur le 64 (04/05)

Météo France a placé le département des Pyrénées-Atlantiques en vigilance orange Orages jusqu’à demain matin. Restez prudents, ne sortez pas en montagne !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’orage arrive sur Pasajes, c’est pas aujourd’hui qu’on ira sur le GR121 :

 

Fontière espagnole fermée jusqu’en … octobre (02/05)

C’est pas demain qu’on ira goûter de nouveau les tapas de la parte vieja de San Sebastian et c’est pas demain non plus qu’on cheminera sur les sentiers de la vallée du Baztan. En effet, le Premier Ministre espagnol, Pedro Sanchez, a dévoilé le plan espagnol de sortie du confinement en 4 phases et prévoit la réouverture des frontières … au mois d’octobre. Peut-être. Décidément, ce virus nous en veut.

ABC.es Frontières espagnoles

Joyeux 1er Mai (01/05)

 

Nous voilà au 1er Mai, jour 46 du confinement. Ce 1er Mai, dans nos mémoires, et pour longtemps, ne ressemblera à aucun autre. Nous nous en souviendrons comme d’un 1er Mai confinés, isolés, privés de sortie, bien loin des 1er Mai de fête, de soleil, de virées à la plage ou en montagne, en Espagne ou dans le Pays-Basque intérieur. Mais le 1er Mai reste le 1er Mai, la fête des travailleurs du monde entier. L’occasion de rendre hommage à ceux qui nous protègent, ceux qui nous soignent, et ceux qui nous font vivre pendant cette période si particulière. Et, puisque le 1er Mai est LA fête mondiale, c’est aussi l’occasion d’avoir une pensée pour tous ceux qui, de par le monde, souffrent de cette pandémie de Covid-19 sans avoir la chance d’être nés du bon côté. Ceci étant dit, ne boudons pas notre plaisir, cueillons le muguet de nos jardins et souhaitons-nous de retrouver au plus vite les fleurs de nos montagnes. Joyeux 1er Mai à tous.

Confit d’oie pour confinés (01/05)

C’est pas parce qu’on est confinés qu’il faut se laisser mourir de faim. C’est pas le genre de la maison et on aura besoin de force dans nos muscles quand il faudra se retrouver sur le GR10 au pied des crêtes d’Iparla. Ici au Pays-Basque, des restaurateurs, des producteurs, des éleveurs proposent leurs plats à emporter, vendent leurs produits en direct ou livrent à domicile. L’Office de Tourisme du Pays-Basque publie une carte actualisée de ces bonnes adresses. N’hésitez pas à faire appel à eux, ce sont des adresses locales, ils ont besoin de nous.

https://www.terreetcotebasques.com/fr/producteurs-restaurateurs-et-commerces-a-votre-disposition-pendant-le-confinement/

Carte du déconfinement (01/05)

Le Ministère de la Santé a publié hier la première carte colorée de nos départements selon leur situation sanitaire Covid-19. Notre département 64 et les départements limitrophes (à l’exception, provisoire espérons-le, du Gers) est en vert. C’est une excellente nouvelle puisque la couleur d’un département déterminera les mesures de déconfinement qui seront appliquées le 11 mai, en particulier l’ouverture des jardins et des parcs, des commerces, et des collèges, les plages, elles, restant fermés au moins jusqu’au 2 juin. La carte publiée hier est la première de la série et n’est que provisoire. En effet, la couleur est établie par départements selon 2 critères sanitaires, le taux de circulation du virus et la tension hospitalière, et sera réévaluée chaque jour. La carte qui sera retenue le 11 et qui conditionnera les mesures de déconfinement sera celle publiée le 7 mai, sur les bases de ces 2 critères et d’un 3ème, la capacité de tests et de masques dans le département. Pour partie, il nous appartient donc, à chacun de nous, de respecter les règles de confinement jusqu’au 11 mai pour profiter pleinement des mesures de déconfinement. A ce prix-là, nous devrions retrouver, au moins individuellement, nos sentiers de montagne le 11 mai.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enquête FFRP sur le bénévolat (30/04)

La FFRP lance auprès de ses licenciés une enquête sur le bénévolat au sein des clubs de randonnée : FFRP Enquête Bénévolat

N’hésitez pas à y répondre (et à devenir bénévole, vous serez bienvenu), ça ne prend que 10 petites minutes (on a le temps en période de confinement). Pour accéder à l’enquête, cliquez sur le lien ci-dessus, votre renseignez votre n° de licence.

Euskal Rando sur France Bleu Pays-Basque (30/04)

Euskal Rando sur France Bleu Pays-Basque : Interview France Bleu Pays-Basque

Un espoir de retrouver nos sentiers après le 11 mai, sous réserve de la levée effective du confinement, dans le respect des consignes qui seront données par les autorités locales et la FFRP, et dans le strict respect des gestes barrières et de protection des plus fragiles. Ce ne sera pas le retour d’Euskal Rando “comme avant” mais si, à titre individuel, nous pouvons repartir sur les sentiers, ça nous fera le plus grand bien.

Levée sous conditions du confinement (28/04)

Le Premier Ministre a présenté aujourd’hui la stratégie nationale de levée progressive du confinement à partir du 11 mai. Celle-ci devra être déclinée d’une part par les autorités locales (Préfet, CAPB, Mairies) et, pour ce qui nous concerne, par la FFRP.
Les points suivants concernent Euskal Rando et notre pratique de la randonnée à compter du 11 mai :

  • notre département étant peu touché par le coronavirus, on peut raisonnablement supposer qu’il sera classé “département vert”
  • nous pourrons sortir librement de chez nous, sans attestation, à l’intérieur du département, dans un rayon de 100 kms
  • la pratique des activités sportives individuelles en milieu ouvert sera de nouveau autorisée
  • la pratique des sports collectifs ne sera pas autorisée
  • les rassemblements seront limités à 10 personnes
  • les « ainés » seront invités à se protéger et prolonger leur confinement au maximum
  • ces mesures sont appelées à être appliquées tant que la pandémie n’est pas maîtrisée, ce qui signifie plusieurs mois.

Cela signifie que, à titre individuel, nous pourrons enfin mettre le nez dehors sur les sentiers de nos montagnes mais, ce n’est pas une surprise, que les conditions ne sont pas réunies pour une reprise de l’activité d’Euskal Rando : covoiturage interdit, groupes de plus de 10 personnes interdits, sport collectif interdit, population âgée dans le club invitée à rester confinée, frontière fermée (pour les randos côté espagnol).

Le Bureau d’Euskal se réunira après l’annonce de la déclinaison de cette stratégie nationale par les autorités locales et la FFRP.

Que la montagne est belle, comment peut-on s’imaginer … (26/04)

Deux écoles sont à l’oeuvre pour favoriser la reprise des activités de plein air, dont la randonnée : Huffington_Post_Activités_de_plein_air.
La 1ère, à l’initiative d’un accompagnateur de montagne et d’un médecin, vise au travers d’une pétition qui a recueilli 80.000 signatures à faire modifier le décret définissant les règles du confinement et à ouvrir dès maintenant l’accès aux espaces naturels dans le respect des règles de distanciation sociale.
La seconde, à l’initiative de deux syndicats et une d’association de professionnels de la montagne, appelle à déconfiner la pratique de certains sports de pleine nature pour les amateurs à partir du 11 mai, dans le respect des “objectifs de lutte contre la pandémie” de coronavirus.

Autant il parait peu probable qu’à 2 semaines de la levée (on devrait plutôt parler d’allègement que de levée) du confinement, le gouvernement modifie un décret dont l’objectif est de confiner les gens chez soi, même si ça peut parfois paraitre excessif, autant on espère bien que la pratique de la randonnée en montagne sera permise après le 11 mai, dans le respect, bien entendu, des règles sanitaires qui seront imposées, en famille ou en petits groupes d’amis. On y verra peut-être plus clair mardi, après l’intervention du 1er Ministre devant l’Assemblée Nationale qui devra préciser les modalités de l’allègement du confinement au 11 mai.

Bienvenue au Pays-Masque (24/04)

650-000-masques-commandes-pour-les-habitants-du-pays-basque

Ossau – Boucau (23/04)

Snif ! Hier, nous aurions dû découvrir la sierra de Urbasa en rando Trèfle. Au lieu de ça, on a fait la queue à l’Intermarché du Boucau, comprend qui peut, comme dit Bobby. OK, c’est partie remise. Pour se consoler, voici une belle image de là où nous étions en septembre dernier lors de notre sortie sur 2 jours : le massif de l’Ossau (le pic est à gauche) avec les lacs d’Ayous : le lac Roumassot, puis le lac Miey au milieu (normal pour un béarnais), puis le lac Gentau avec en surplomb le refuge d’Ayous et, tout au fond le lac Bersau. Qu’il était bon le pique-nique au refuge à regarder les pointes de l’Ossau se mirer dans le Gentau ! On repart quand ?

 

 

 

 

Où l’on recause (un peu) de rando (22/04)

Le Comité Régional Nouvelle Aquitaine de la Randonnée Pédestre publie le n°7 de sa revue, une manière de garder la tête hors de l’eau et de donner envie de graisser ses godillots.

Nouvelle_Aquitaine_Rando_n°7

Réouverture des déchèteries du Pays-Basque demain (22/04)

Le déconfinement commence par … les déchèteries. Quelle drôle de société, quand même !

CAPB_Déchèteries

Bas les masques (22/04)

La Ville d’Anglet a anticipé sur la nécessité du port d’un masque pour l’ensemble de la population, en s’inscrivant avec la Communauté d’Agglomération Pays Basque dans un groupement de commandes piloté par le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques.

Objectif : permettre à chaque Angloy de disposer gratuitement d’un masque en tissu, lavable, et aux normes, pour le déconfinement.
Une deuxième livraison est prévue mi-juin pour bénéficier d’un second masque. Les modalités de distribution de ces dotations seront annoncées dans les prochains jours.

Comment utiliser un masque “barrière”

Ces masques dits « barrières » ou « grand public », qui seront distribués à la population, ne sont pas destinés à un usage sanitaire. Ils constituent un complément aux gestes barrières et permettent d’éviter la diffusion du virus en limitant les projections de gouttelettes. 

Pour être efficaces, les masques doivent se porter de la bosse du nez jusqu’en dessous du menton. Leur port ne doit pas excéder 4 heures. Il est essentiel de laver ses mains juste avant de mettre son masque et immédiatement après l’avoir enlevé. De même, il est très important de ne pas toucher son masque une fois en place.

Les masques barrières sont lavables et réutilisables. Afin de garantir l’élimination des agents contaminants, ils doivent être lavés avant la première utilisation puis systématiquement une fois retirés, à 60° pendant au moins 30 minutes.

Et si on causait économie ? (21/04)

Même si ça n’est pas toujours évident, il n’y a pas que la rando dans la vie. Il y a aussi (entre autre) l’économie, celle qui fait vivre un territoire et ses forces vives, et qui souffre mucho mucho en ce moment. Au hasard les bars où nous allons boire un coup après la rando, les restaurants, les commerces où nous achetons nos polaires et nos bâtons de marche, ou encore les sociétés de transport qui nous amènent en cidrerie ou en rando Trèfle. Comme ses homologues de Nouvelle-Aquitaine, la CCI Bayonne Pays Basque a réalisé une enquête d’impact du Covid-19 auprès des entreprises du Pays-Basque du 08 au 13/04/2020.

Grandes lignes :

  • 839 réponses reçues
  • 73% des établissements ont dû fermer (hôtellerie-restauration, transports, commerce et construction), 18% notent un fort impact sur leur activité. Total impacté : 91%
  • difficultés : baisse du chiffre d’affaires (58% l’estiment à plus de 50%), baisse des fréquentations et des commandes, difficultés d’approvisionnement et d’expédition
  • 68% ont mis en place des mesures d’organisation (précautions sanitaires, réorganisations, reports, télétravail, …).

Ensemble des résultats : Impact_économique_Covid-19_entreprises_Pays-Basque.pdf

Fêtes de Bayonne 2020 : RDV en 2021 (20/04)

Et voilà ! La nouvelle est tombée, il n’y aura pas de fêtes de Bayonne en 2020. Oh, bien sûr, les têtes pensantes municipales réfléchissent à un plan B qui ferait le grand écart entre d’un côté les consignes gouvernementales (pas de grands rassemblements avant mi-juillet AU MOINS, tout est dans le “au moins”) et les règles évidentes de bonne pratique à continuer d’appliquer longtemps longtemps encore (distance entre les personnes, lavage des mains, port de masque, …) peu adaptées à la promiscuité inhérentes aux fêtes de Bayonne et, de l’autre, la pression des festayres qui préfèrent le confit entre amis au confit-né et des acteurs économiques de la fête (bars, restaurants, peñas, …), tout ça sur fond de logistique déjà lourde à mettre en oeuvre en temps normal (programmation, spectacles, conditionnement de la ville en mode fêtes, forces de sécurité, badges, …), alors imaginez en temps de pandémie. Une décision sur un plan B sera prise au plus tôt après le 21 juin mais elle n’aura certainement pas le goût de la fête. Au mieux d’un compromis, qui ne satisfera personne. Ce ne sera donc pas cette année qu’on aura le plaisir de croiser au détour de la rue d’Espagne ou de Passemillon un foulard Euskal Rando.

Sortir en forme rando du confinement (19/04)

Après plus d’un mois à naviguer de la cuisine à la chambre en passant par le salon, on a bien compris qu’on avait laissé de côté les canons de la randonnée (et quand je dis canon, …) : le grand air, l’activité physique, le goût de l’effort, le plaisir de la récompense une fois en haut, la beauté des cimes enneigées, la géographie du golfe de Gascogne, la vie sociale d’un club, les petits plaisirs offerts (gâteaux et raisins fermentés), les rires partagés, le Renault Espace de Jean-Léon, …

Une chose est sûre : cette privation ne durera pas, et quoi de mieux pour positiver que de penser à l’après. Et l’après, ça commence maintenant, par quelques conseils d’hygiène alimentaire, d’entretien physique pendant cette espèce de con-finement, distillés par le Dr. Catherine Kabani, médecin de le FFRP, histoire de ne pas arriver comme des loques à la reprise sur les premiers mètres du GR10.

Courage, plus que … ah oui ? Quand même !

Mathématiques et Randonnée (18/04)

Notre ami Robert, soucieux de nous cultiver en ces temps de jachère, nous soumet ces 10 questions de maths et randos piochées sur le site MonGR de la FFRP. Avos méninges, y’aura interro à la rentrée.

Maths et Rando

En montagne, même la marée est chaussée (18/04)

Après un mois de confinement, les sommets des Pyrénées, visibles comme jamais en quasi absence de pollution, nous appellent. La nuit, on rêve de la Rhune et du pic d’Orhy, le jour on se pince pour ne pas partir aux Trois Couronnes ou au Jaïzkibel. Le besoin de grands espaces après un mois à crapahuter entre cuisine et salon est patent. C’est tentant mais … interdit. On a beau dire qu’en montagne, à randonner entre confinés responsables, on ne risque pas grand chose côté virus, à part d’attraper ou plutôt de confirmer celui de la rando, mais la loi est la loi. Dura lex sed lex. Et quand c’est interdit, la maréchaussée veille. Voir l’article de Sud-Ouest sur les rondes en montagne de Choucas 65, l’hélico de la Gendarmerie des Hautes-Pyrénées, notre voisine. Reste à espérer que le 11 mai, ce fameux 11 mai tant attendu, la barrière soit levée pour tous, séniors compris, et que dans des conditions bien particulières, en petit groupe de deux ou trois, en respectant les gestes barrière, en évitant le covoiturage à plus de 2, etc …, reste à espérer que nous aurons enfin le bonheur décuplé de retrouver le crissement des sentiers de montagne sous les semelles Vibram de nos godillots. Inch’Allah.

 

 

 

 

 

 

 

 

Christophe (17/04)

Musicien. Compositeur. Chanteur. Chercheur. Noctambule. Différent. Italien. Nostalgie. Tristesse. Hommage à l’homme des tubes (Aline, Les Mots Bleus, …) et de quelques pépites méconnues comme ce E Justo avec la voix d’Anna Mouglalis. Ciao compagno, e grazie.

Où ferons-nous la rando de reprise ? (16/04)

Un rapide calcul : vu le manque d’entraînement après tant d’arrêt, les 197 adhérents d’Euskal Rando reprendront tous au groupe 4. Dénivelé maximal admissible à la reprise : 10 mètres.
Si on compte une largeur moyenne de 50 centimètres par personne (les beaux seins de ces dames compensant les gros bides des messieurs 🤪) et une distance minimale de 1,5m entre nous, nous aurons une jolie colonne de randonneurs de … 392,50 mètres !!! (en respectant la règle des poteaux et des intervalles). Ça va être chaud sur les crêtes d’Iparla, les uns seront à Baigorri quand les autres n’auront pas encore quitté Bidarray !
Si on ajoute que le covoiturage devra se faire à 2 maxi / voiture, et en quinconce, il faudra trouver une rando au départ de laquelle on pourra loger 99 voitures !!!
Conclusion : la prochaine rando d’Euskal Rando aura lieu autour du parking de BAB2. Avec l’attestation dérogatoire 😉

Arrêt de la saison Euskal Rando 2019 – 2020 (15/04)

Le Bureau d’Euskal Rando s’est réuni mardi 15 avril en vidéoconférence pour évaluer les conséquences de l’épidémie de Covid-19 sur nos activités suite à l’intervention du Président de la République le 14 avril.

Le Bureau a pris la décision de stopper définitivement la saison de rando 2019 – 2020. La saison 2020 – 2021 débutera le 3 septembre sauf avis contraire en fonction de la situation sanitaire et des consignes officielles.

Voir tous les détails dans la page spéciale Bureau du 15 avril de l’Espace Membres.

Le coronafinement en 3 chiffres (14/04)

Population mondiale : 7,8 milliards
Population confinée : 3 milliards

soit plus du tiers de la planète aux abris. Ça impressionne !

En avril, ne te découvre pas d’un fil (14/04)

Aujourd’hui, 14 avril, St Maxime : En avril ne te découvre pas d’un fil. Hier soir, notre Président (pas celui d’Euskal Rando, l’autre) nous en a remis un petit coup sur la tête. Un mois de plus à la case, c’est sûr qu’on ne va pas se découvrir d’un fil. Adieu les rêves de retrouver à court terme nos sentiers pentus.

La maxime suivante c’est En mai, fais ce qu’il te plait. Pas mieux. Jusqu’au 11, sûr que non. Ensuite ? Va savoir !

Un petit coup de Peña Baiona revisitée en Peña Corona pour passer le temps ?

Zoriontsu Paskoa (12/04)

C’était il y a 1 an (12/04)

Ça parait une éternité mais c’était il y a juste un an. Nous étions jeunes, beaux, insouciants, et nous n’avions jamais imaginé qu’un coronavirus viendrait gâcher nos Pâques de l’année suivante. Il y a un an, juste un an, le groupe 1 et le groupe 3 bravant le mauvais temps regroupaient leurs forces pour partir de Vera jusqu’aux abris des ventes d’Ibardin, le groupe 2 titillait l’Harguibel et le groupe 4 chassait les oeufs autour des Etangs de Seignosse. C’était il y a juste un an, c’était hier, et nous étions LIBRES.

G1_G3_Ibardin

G2_Harguibel

G4_Etangs de Seignosse

Joyeuses Pâques (11/04)

Tristes Pâques loin de nos agneaux. Pour nous donner le sourire, un brin de poésie (une fois n’est pas coutume …). Joyeuses Pâques à tous, chassez les oeufs et avec deux ou trois cèpes, ça devrait le faire.

Les randos du jour (09/04)

Aujourd’hui, nous ne devrions pas être à la maison. Avec ce beau temps, le Groupe 1 devrait crapahuter dans la vallée de l’Orio en passant par les 1000 Marches et le Groupe 3 devrait grimper le Boztorratz, au départ de Sunbilla dans la vallée de la Bidassoa.
Mais puisque M. Covid en a décidé autrement, faisons preuve de résilience et de méthode Coué, fermons les yeux et répétons-nous en boucle Orio, 1000 Marches, Boztorratz, Sunbilla, Bidassoa, Orio, etc … . Comme le Canada Dry, ça ressemble à de la rando mais ce n’est pas de la rando. Juste un avant-goût du bonheur que nous aurons le jour où nous pourrons rechausser nos godillots.
En attendant, protégez-vous, respectez les règles, n’allez pas choper cette saleté qui fait réellement de gros dégâts. Le témoignage de ceux qui sont passés en réanimation est terrible alors, pas de ça, Lisette.

Noël au balcon, Pâques … au salon (08/04)

N’attendons pas que Pâques tombe à la Trinité pour honorer la tradition pascale de l’agneau. Et quel meilleur agneau que l’agneau de lait des Pyrénées, IGP et Label rouge, qui est produit exclusivement sur le territoire Basque et Béarnais, à partir des 3 races locales, les Manech à tête rousse, les Manech à tête noire, et les Basco-béarnaises. Il est nourri exclusivement au lait de la mère, ce qui lui donne une particularité remarquable : un gras très savoureux et pas fort. C’est un produit suave, délicat, très fin en bouche, disent les producteurs. Et Jean-Michel. Un coup de main à l’élevage ovin du 64 en ces temps de crise est le bienvenu, sus à l’agneau.

Détails sur https://boutique.agneaudelaitdespyrenees.com

Sortirons-nous un jour du confinement ? (08/04)

La question à se poser sur la fin du confinement n’est pas seulement « quand », mais aussi « comment ». Car, au fil des semaines, se dessine un scénario beaucoup plus complexe qu’une levée pure et simple des mesures mises en place en France contre le Covid-19 depuis le 17 mars à midi. Sous-titre : on n’a pas le c… sorti des ronces. Un article intelligent à lire. Merci Yves.

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/04/07/les-enjeux-du-deconfinement-expliques-en-schemas_6035827_4355770.html

Demain, restez au frais (08/04)

https://www.anglet.fr/actualites/dernieres-actualites/detail-dune-actualite/actualites/le-drive-du-frais-a-quintaou-cest-parti/

Hallelujah (07/04)

L’heure n’est pas à crier Hallelujah, le confinement est toujours de mise, les hôpitaux sont saturés et le déconfinement envisagé porte en lui le germe d’une seconde vague si les consignes ne sont pas respectées. Donc, restez chez vous. Et profitez-en pour écouter d’autres confinés, en l’occurrence le choeur Orfeón de San Sebastian dans une version chorale du célèbre Hallelujah de Léonard Cohen.

Bas les masques (06/04)

Petit à petit on s’achemine vers le port du masque obligatoire lors du déconfinement.
Il y aura deux options :

Attention, il faut tout bien lire comme il faut, y’aura interro à la rentrée.

Un ours en route vers le Pays-Basque ? (05/04)

Cette photo a été prise hier au fond de la vallée d’Aure (Arreau, St-Lary, Piau-Engaly, …), sur les crêtes du Louron. Révélation indiscutable de l’arrivée du printemps, l’ours est sorti de sa tanière et semble cheminer vers le Rieumajou. Poursuivra t-il sa route jusqu’au Pays-Basque ? C’est peu probable. Mais, ici aussi, à la reprise, nous saurons retrouver une faune qui aura repris ses aises dans une nature libérée de l’excessive présence humaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu de muscu à la maison ? (04/04)

C’est jeudi, c’est jour de marché à Quintaou (02/04)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si on bricolait ? Et si on jardinait ? (02/04)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lac de Montagnon (02/04)

Il semble que le peuple d’Euskal Rando soit plutôt viande que poisson, la rando d’hier n’a pas attiré grand monde. En fait, il fallait bien sûr rester chez soi. Mais on ne perd rien pour attendre, on se défoulera quand les portes s’ouvriront. Et pourquoi une virée au lac de Montagnon, en vallée d’Aspe, un vrai coup de coeur :

 

 

 

 

 

 

 

Rando exceptionnelle (01/04)

Après d’âpres négociations, Euskal Rando a obtenu de la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques une dérogation exceptionnelle  au confinement pour organiser une randonnée des 4 groupes le mercredi 1er avril.

Le Bureau a choisi un parcours dans le massif des 3 Coronas, départ du col d’Elurretxe.
Les conditions de covoiturage seront très strictes : 2 personnes par véhicule au maximum, l’une au volant, l’autre dans le coffre, masques et gel douche obligatoires.

Les attestations exceptionnelles de déplacement dérogatoire devront être remplies le matin même sur le parking de Marouette par ceux d’entre vous qui n’auront pas de gants aux mains ni de masques sur les yeux.

Le Bureau se charge du pique-nique : ce sera poisson pour tout le monde. Pensez à vos bananes, Christian Mathon apportera des bonbons à la chloroquine.

Enfin, un peu d’exercice !

Birds opéra (31/03)

A Euskal Rando, la nature est notre terrain de jeu. Privés de l’arpenter que nous en sommes par cette espèce de bestiole à cornes, nos amis les oiseaux viennent à nous. Allez-y, chantez-donc, les petits !

http://volkerpannes.de/portfolio/bird-song-opera

La 5ème comme vous ne l’avez jamais vue (30/03)

En ces temps confinés, on visite pas mal notre chambre. Qui dit chambre dit musique de chambre. Voici une version graphique de la 5ème symphonie de Ludwig Van (comme on disait dans Orange Mécanique) comme vous ne l’avez jamais vue.

 

Les rébus d’Alain le Malin (30/03)

Notre ami Alain le Malin (qui fit de Janette sa comète), nous propose de passer le temps confiné à jouer aux devinettes. Il s’agit de trouver des titres de livres à partir d’émojis (ou émoticones, ou smileys). Une sorte de rébus pour livres, un Livrébus. Dans le Quizz, les émojis donnent l’idée du livre, pas la traduction mot à mot du titre. A vous de jouer, et ne vous précipitez pas sur la Solution, on en a encore pour quelques semaines à laisser les chaussures de rando au placard.

  1. Le Quizz

 

 

 

 

 

 

 

 

2) La solution

 

 

 

 

 

 

 

 

Produits frais (30/03)

C’est pas parce que le virus nous cloue à la maison qu’il faut vider les conserves. Anglet et Bayonne ont mis en place des circuits de vente directe de produits frais et maraîchers :

Produits frais Anglet

Maraîchers bayonnais :

 

 

 

 

 

Rhune de cerveau (30/03)

La Rhune a mis son manteau blanc ce matin. Il a fallu attendre le printemps pour que vienne la neige. Manque de bol, il parait que le froid ne tue pas les virus.

 

 

 

 

 

 

 

 

Berrouet (29/03)

S’il n’en reste qu’une …

 

 

 

 

 

 

 

 

Bill Gates (M. Microsoft) en … 2015 (29/03)

Zone autorisée pour votre activité physique (28/03)

Renseignez votre adresse et hop! s’affiche la zone de 1km de rayon dans laquelle vous êtes autorisés à transpirer : https://carte-sortie-confinement.fr/

Passage à l’heure d’été (28/03)

Conséquence de la perte de repères que nous impose cette pandémie : on ne sait plus quel jour on est mais il faut se souvenir de l’heure. Parce que cette nuit on passe en heure d’été. A 2h, il sera 3h. On perd une heure. Ça tombe bien, on sortira plus vite du con finement.

Comment le virus s’est propagé dans le monde depuis Nov. 2019 (28/03)

Cartes_sur_table

Mer et montagne (27/03)

Un clin d’oeil à nos montagnes depuis Saint-Esteben. Merci Brigitte et Jean-Michel (faudra penser à utiliser les nouvelles attestations !)

A défaut de pouvoir nous y déplacer, faisons une balade virtuelle aux Sables d’Or et au Pic du Midi. Grace aux webcams et aux Télécoms.

Webcam Sables d’Or

Webcam Pic du Midi (cliquer sur Webcam ci-dessous) :

Webcam

Bougez avec La Poste (27/03)

Liste des 8 bureaux de poste ouverts au Pays Basque au 27 mars 2020 :

ANGLET – 7 rue du 8 mai
BIARRITZ – 17 rue de la Poste
CAMBO LES BAINS – Avenue de la mairie
HASPARREN – 2 place Verdun
SAINT JEAN DE LUZ – 44 Boulevard Victor Hugo
SAINT PALAIS – 30 rue Gambetta
BAYONNE – 11 rue Jules Labat

Producteurs et restaurateurs déconfinés au Pays-Basque (25/03)

C’est bien connu, en période de pandémie, il faut se nourrir, ça aide à combattre le virus. Des producteurs et restaurateurs restent ouverts pendant le confinement et peuvent livrer. En voici la liste. A table !

https://www.terreetcotebasques.com/fr/producteurs-restaurateurs-et-commerces-a-votre-disposition-pendant-le-confinement/?fbclid=IwAR1jEN46Ywu5LqANndtTLJvar9htc74ONJJEYDJRGr5qvbF9yK_Gg2Rp96E

Pensez à la reprise, entretenez-vous chez vous. (24/03)

Marché de Quintaou suspendu jusqu’à nouvel ordre (24/03)

Le marché de Quintaou à Anglet, lieu de rendez-vous de nombreux Euskal Randonneurs à l’heure du café du matin, est suspendu jusqu’à nouvel ordre :
https://www.anglet-tourisme.com/fr/a-voir-a-faire/restaurants-sorties/marches/marche-quintaou.php

Le mot du jour : Résilience (23/03)

 

 

 

 

 

Aucun doute, Euskal Rando est un club résilient. Faut juste attendre un peu avant de sortir à nouveau.

Ducat prolonge à l’Aviron (23/03)

Je sais. Ça n’a rien à voir avec le coronavirus, rien à voir avec la rando, c’est partisan, tout ce que vous voudrez. N’empêche qu’en cette période où on chasse les bonnes nouvelles, en voilà une :

https://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2018-2019/ducat-prolonge-a-bayonne_sto7709893/story.shtml?fbclid=IwAR0uML7cIN0osjgv-auOPB3GEQI0A6rN2Kr-Bv_OLQuzYkLfY4pGwJLFfek

Faites du sport … et hydratez-vous

https://photos.google.com/share/AF1QipMWt0-2atiriuWxaNopNe2vH4cfzv6-NTOifAOBSHsiPOM0NadNDs0-e6NPh5Ov3A/photo/AF1QipPKmRhbyZih-24-VXGVawj2OxgvQBSMAkNGOIEr?key=RVZjWkxfNVE1clJETXBzUWljMVl3OWVqdXROTnd3

Fermeture de l’aéroport d’Anglet – Biarritz à partir du 23/03

Constatant que le trafic journalier se limite désormais à quelques dizaines de voyageurs, que le programme des compagnies aériennes se réduit de jour en jour (jusqu’à -95% sur le réseau court courrier d’Air France) et après que les Directions des aéroports de Biarritz et Pau se soient concertées, le Syndicat Mixte d’Aéroport de Biarritz-Pays Basque a décidé de fermer l’aéroport à l’activité commerciale dès le lundi 23 mars et jusqu’à nouvel ordre. L’aéroport de Pau accueillera le seul vol quotidien Air France reliant Paris à notre territoire à partir du 23 mars.

L’aéroport de Biarritz-Pays Basque reste cependant opérationnel et ouvert à la circulation aérienne publique pour toute opération d’urgence ainsi que les vols privés.

Pain de mie ou … (faut bien rire un peu) (22/03)

Point sur les transports publics (21/03)

https://www.communaute-paysbasque.fr/a-la-une-2/actualites/actualite/covid-19-le-point-sur-les-transports-au-pays-basque

Services de la Communauté d’Agglomération Pays-Basque en phase Covid-19 (20/03)

https://www.communaute-paysbasque.fr/a-la-une-2/actualites/actualite/covid-19-point-dinformation-au-16-mars-2020

Durcissement des conditions de déplacement dans le 64 (arrêté préfectoral) (21/03)

Déplacements

Interdiction des écobuages (20/03)

Ecobuage

Dommage, on ne randonne pas ces temps-ci.

Postes médicaux avancés à Anglet et St-Jean de Luz (19/03)

https://www.mediabask.eus/fr/info_mbsk/20200319/le-territoire-se-prepare-a-retarder-le-pic-epidemique

Plages et sentiers littoraux (19/03)

Il est désormais interdit à toute personne de se rendre sur les plages et sur les sentiers du littoral, sur l’ensemble du territoire du département 64, jusqu’au 31 mars inclus, en vertu d’un arrêté préfectoral pris ce jeudi 19 mars par le préfet des Pyrénées-Atlantiques (Communiqué de presse). Seule exception à cette règle, des déplacements qui seraient liés à une activité professionnelle exigeant la proximité de l’eau.

L’arrêté précise par ailleurs que cette interdiction vaut également pour les plans d’eau intérieurs du département. Il interdit enfin la circulation à pied le long de la route de la Corniche (RD 912) entre Ciboure et Hendaye.

Tout contrevenant est passible de l’amende prévue pour les infractions aux règles de confinement en vigueur depuis le mardi 17 mars.

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques justifie cet arrêté par les importants regroupements de personnes constatés sur les plages, en méconnaissance des mesures générales de prévention de la propagation du virus. Les prévisions météorologiques très favorables pour les prochains jours risquaient de multiplier ces regroupements, dont le représentant de l’État rappelle qu’ils risquaient de mettre en contact de nombreuses personnes, alors que le virus Covid-19 connaît une croissance rapide au sein de la population.

Balisage (18/03)

Sur injonction du Conseil Départemental, le CDRP64 interdit tout balisage pendant la période de confinement. Nos baliseurs Bruno, Christiane, Gilbert et Pierre sont priés de rester aux abris, ils ne peuvent même pas sortir couverts.

Annulation des sorties Euskal rando

  • cidrerie 20/03 : annulée
  • Trèfle 26/04 : annulée

 

*******************************************************************

Coronavirus Covid-19

*******************************************************************

Euskal Rando, club associatif sportif, est touché de plein fouet par l’épidémie de Covid-19 et par  les mesures décidées par le gouvernement français. Les mesures de protection nous obligent à éviter les moments de trop grande proximité (covoiturage, rando, pique-niques) qui sont le lot habituel de notre activité et les mesures de confinement nous obligent à ne plus nous déplacer et à rester chez nous. Mêmes les randos individuelles sont proscrites.
Nul ne sait aujourd’hui jusqu’à quand sévira le Covid-19 ni quand les mesures restrictives seront levées ni, à fortiori, quand nous pourrons reprendre la belle vie d’Euskal Rando.
Nous avons déjà dû annuler la sortie Cidrerie prévue le 20 mars et la rando Trèfle prévue le 26 avril, souhaitons que nous en restions là. Les seules ascensions que nous sommes autorisés à faire, c’est de monter aux rideaux, chez soi. Vaste programme.
Pour passer le temps, voici un petit dossier Covid-19 spécial rando.
Patience et courage à tous, nous reviendrons bientôt avec une envie folle de crapahuter.

SOMMAIRE

  • Dernières infos
  • Définitions
  • Gestes barrières
  • Consignes de confinement
  • Attestation dérogatoire de déplacement
  • Position de la FFRP
  • Randonnées en montagne

DEFINITIONS

Le coronavirus Covid-19, c’est quoi ?

Les Coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS-COV ou le SRAS.

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé – OMS.
Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale du COVID-19 de pandémie ; c’est-à-dire que l’épidémie touche désormais 137 pays sur une zone étendue.

Les premières personnes à avoir contracté le virus s’étaient rendues au marché de Wuhan dans la Province de Hubei en Chine. Une maladie transmise par l’animal (zoonose) est donc privilégiée mais l’origine n’a pas été confirmée.

 

Les symptômes

Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement.

Modes de transmission

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection.  Un des vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains non lavées.

GESTES BARRIÈRES POUR SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/affiche_gestes_barrieres_fr.pdf

CONSIGNES DE CONFINEMENT

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum. Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende de 135 euros.

ATTESTATION DÉROGATOIRE DE DÉPLACEMENT

télécharger en cliquant ici ou à reproduire sur papier libre.

POSITION DE LA FFRP

https://www.ffrandonnee.fr/actualites/18808/nouvelle-information-sur-la-crise-sanitaire-due-au-covid19.aspx

RANDONNÉES EN MONTAGNE

Les randonnées d’Euskal Rando sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Les randonnées individuelles en montagne sont également interdites :